EMPREINTE

EMPREINTE

la signature de l’eau en Provence

 

Un documentaire de 52 minutes

Une prochaine réalisation de Nelly Kars et Bruno Lambert

 

Elle imprime les reliefs et les paysages
Elle dessine les traits de côte
Elle marque la destinée des hommes
Elle est un livre ouvert qui invoque le souvenir
Elle est la mémoire qui présage du futur
Elle est l’empreinte, la signature de l’eau, partout, en toute chose

 

Note des auteurs

Est-il vraiment nécessaire de rappeler que devons tout à l’eau, que nous en avons tous la responsabilité ? Malheureusement oui. Il devient donc urgent de faire de cette ressource une priorité en matière de protection et de gestion, d’éducation et de sensibilisation. Les réglementations à deux vitesses et les discours trompeurs érodent les esprits en matière d’écologie et d’altruisme. D’altruisme, car le bien-être de l’humanité commence toujours par le respect et le partage des biens communs, qu’ils soient ou non reconnus comme tels ; l’eau, l’air et la terre.

 

« Des milliers de gens ont vécu sans amour, pas un n’a vécu sans eau » Wystan Hugh Auden.

 

En 2015 nous écrivions le projet Water Stories. Une initiative plurielle ayant pour objectif d’inciter le public à transformer sa relation à l’eau. Un travail encouragé par les nombreux acteurs de la nature et de l’eau (Région Sud) avec qui collaborons de longue date. Expositions, sorties, formations ainsi que deux films documentaires de 52 minutes ont été réalisés et diffusés depuis l’origine du projet – La Dame des Lacs et Il était un Verdon.

Ce nouveau projet de film – EMPREINTE, la signature de l’eau en Provence – s’inscrit dans la droite ligne de notre perspective première. Il est aussi l’aboutissement d’un amour partagé pour une région de caractère.

 

Résumé

Au cours des siècles, les provençaux n’ont jamais compromis la disponibilité en eau. Mais aujourd’hui ce bien commun est menacé par l’évolution de nos sociétés. Inscrite dans le paysage et dans la mémoire collective, la signature de l’eau pourrait-elle nous aider à mieux appréhender notre futur? À repenser notre rapport à la nature?

Climat contrasté, sécheresses endémiques et contraintes du relief ont toujours obligé les provençaux à trouver la juste mesure dans la construction des ouvrages destinés à irriguer les plaines avec l’eau des montagnes, et à en faire bon usage. Au cours des siècles, la disponibilité en eau n’a jamais été compromise. Mais aujourd’hui, ce bien commun irremplaçable et nécessaire à tous, est menacé par l’évolution de nos sociétés. L’essor démographique et l’augmentation des niveaux de vie que va connaître le territoire dans les décennies à venir s’accompagneront nécessairement d’une explosion de l’utilisation de l’eau, alors qu’il faudra de surcroît préserver les milieux.

La Provence a-t-elle la capacité d’amorcer ce tournant? Car si jusqu’alors l’eau marqua notre évolution, force est de constater que l’inverse est en train de se produire.

 

L’empreinte n’est pas l’eau, un autre regard

Depuis plus de trois milliards et demie d’années l’eau façonne les reliefs et la vie. Elle imprime de sa signature tout ce qui nous environne: paysages, milieux, atmosphère, aménagements, agglomérations, voies de communication. Sa marque s’inscrit aussi jusqu’au plus profond de l’inconscient collectif. Celui des provençaux qui ont appris par la sévérité des extrêmes du climat méditerranéen (sécheresse et crues) à considérer et gérer cette ressource comme nulle part ailleurs.

Et c’est signature, cette empreinte, que nous souhaitons explorer et traduire dans ce prochain documentaire, beaucoup plus que l’eau elle-même. Car l’empreinte n’est pas l’eau, elle est aussi la mémoire. La mémoire d’une région fortement façonnée depuis des millions d’années par cet élément souverain. La mémoire d’un peuple très ancien qui dut faire preuve d’audace et d’ingéniosité pour « apprivoiser » la ressource.

Deux pistes parallèles pour un même message: nous inciter à repenser notre relation à l’eau en vue d’un avenir meilleurs. Et comme l’empreinte n’est pas muette, à nous maintenant de la faire parler !

 

 

Projet en cours… devenir partenaire?

Quelque soit la forme juridique de votre structure (association, société, institution, syndicat, comité d’entreprise, établissement scolaire…) et la nature de votre soutien (technique, financier, juridique…), être partenaire d’Octopuce Production et des Marcheurs de la Terre®, c’est associer votre image et votre nom, à l’exploration et à la découverte des espaces sauvages, à la protection de la nature et de l’homme, à l’esprit d’initiative et à l’aventure. Nos valeurs fortes:

  • L’esprit d’aventure et l’exploration
  • Le dépassement de soi et la découverte de ses propres limites
  • La réconciliation homme/nature
  • La promotion de l’éducation environnementale, de l’écocitoyenneté et du développement durable
  • L’humanisme et la Terre en partage

Plusieurs formules sont possibles, n’hésitez pas à nous contacter

 

Un projet soutenu par EDF Hydro Méditerranée