DURANCE

DURANCE

Un projet de documentaire de 52 min 

Une prochaine réalisation de Nelly Kars et Bruno Lambert

 

Les romains l’avaient baptisé Druantia, du radical dru qui évoquait la brutalité du torrent

Au seizième siècle on disait qu’elle était le troisième fléau de la Provence

Elle est aujourd’hui surnommée le Château d’eau de la Provence

En 2015 nous rédigions le canevas de ce qui deviendra plus tard le projet Water Stories. Une initiative plurielle ayant pour objectif d’inciter le public à repenser sa « relation » à l’eau en vue de mieux appréhender les enjeux de demain. Depuis, nous avons réalisé les deux premiers volets cinématographiques de cette histoire d’eau alpino-provençale – La Dame des lacs et Il était un Verdon – le troisième documentaireEMPREINTE, la signature de l’eau en Provence – étant actuellement en cours de fabrication.

En moins de cinq ans, plusieurs centaines de milliers de personnes, tous publics confondus, ont été sensibilisées à ce que nous appelons La grande cause écologique. Autrement dit aux multiples enjeux environnementaux auxquels nous devons tous faire face, mais également sur la nécessité impérieuse de revoir son rapport au monde et à la nature, tant il est impossible d’agir durablement sans être en parfait accord avec la cause à défendre.

 

DURANCE s’inscrit dans la droite ligne de notre perspective première. Il est aussi l’aboutissement d’une passion partagée pour une région de caractère et pour un élément-ressource que nous avons nous-même appris à reconsidérer au contact des différents acteurs de l’eau de la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Dans ce documentaire la nature sera toujours souveraine, quand bien même anthropisée. Un parti pris choisi pour illustrer la dépendance de l’homme à la nature. Toutefois, le rôle des sociétés humaines sera largement honoré par la grandeur des ouvrages hydrauliques que nous découvrirons, autant que par leur désir d’agir dans le sens d’une gestion responsable du territoire et des milieux.

Nous voulons que ce film soit une expérience immersive à-même de confronter le spectateur à la souveraineté de l’eau, à la magie de la Durance, autrefois renommée pour être la rivière la plus indomptable de France. Une immersion vertigineuse augmentée par des prises de vues aériennes et subaquatiques, par des plans industriels et naturalistes, par des images insolites et des archives méconnues. Paroles d’experts et témoignages rythmeront le récit tantôt guidé par une voix off – celle de la Durance – qui s’adressera au spectateur à la première personne. Un dispositif narratif que nous avons déjà employé dans Il était un Verdon, garant de l’originalité de ce prochain documentaire.

Nous voulons construire un film à messages où la grandeur et l’esthétisme de la nature et des paysages associés à la volonté des hommes seraient les premiers narrateurs.

 

NB:   Photo du « Glacier Blanc » réalisée dans le respect des règles en vigueur dans le coeur du Parc National des Ecrins avec l’autorisation du Directeur (tournage d’EMPREINTE)

          Prise de vue de la confluence Durance-Verdon réalisée dans le respect des règles en vigueur avec l’autorisation du CEA de Cadarache (tournage d’IL ETAIT UN VERDON)